S’enrichir par son blog

27 décembre 2019 0 Par Francoise

N’est-il pas merveilleusement ambigu, ce titre ? Mais de quoi parle-t-on ?

Cet article participe à l’événement interblogueurs organisé par Pierre Brunette du blog “Optimiser son argent pour gagner plus“. Le thème proposé par Pierre est : Est-ce qu’un blog est une source d’enrichissement ?

Ce thème m’a tout de suite parlé, tant il est vrai que l’écriture de mes quatre blogs est une activité passionnante et qu’il me semble bien à présent que je ne saurais plus m’en passer

 

Un peu de vocabulaire

“Riche”. Ce vieux mot remontant à l’époque médiévale, puisqu’on en trouve la première trace écrite en 1050, vient d’un mot francique qui signifiait “puissant”. Dès son origine, le lien est fait avec le pouvoir. Mais de quelle richesse parlons-nous ?

S’enrichir, verbe pronominal :

  •  au sens propre, acquérir davantage de biens, d’argent.
  •  au sens figuré, devenir plus riche ou plus précieux en ajoutant un ornement ou un élément de valeur.

 

Tenir un blog et enrichir son porte-monnaie ?

Oui, cela doit être possible. Il y a de nombreux exemples qui le prouvent. Des formations existent pour apprendre à tirer un profit matériel de la création d’un blog. Moi-même, je me suis appauvrie pour acquérir une formation qui a fait scintiller des dollars dans mes yeux comme dans ceux de Picsou en rêvant d’un bain d’or. Et je pense sincèrement qu’en adhérant à l’esprit de cette formation, en mettant en place pas à pas les différentes étapes de ses modules, en faisant preuve de persévérance et en ne cédant pas au découragement, il est possible de gagner de l’argent avec un blog.

 

Picsou prend un bain d'or

 

Je n’ai pas renoncé à l’idée de monétiser efficacement un de mes blogs un jour. Je pense que lorsque j’en aurai vraiment le temps et suffisamment d’esprit disponible, je m’y mettrai sérieusement. Pour le moment, les conditions requises ne sont pas là. Cela restera donc un projet.

Mais si vous vous en sentez l’énergie, il ne faut pas hésiter. Comme je vous ai conseillé d’écrire sans vous préoccuper d’orthographe, créer un blog en ayant le désir de le monétiser est un acte de bravoure que la détermination peut mener à bonne destination.

Personnellement, je n’ai pas gagné un centime avec mes blogs. On peut même dire que j’en ai plutôt dépensé. Mais je n’ai assurément pas fait les efforts nécessaires vers la monétisation d’un blog.

C’est qu’en chemin, j’ai découvert autre chose…

 

Il existe tant d’autres richesses…

 

Ce qui jusqu’à présent a été le plus important pour moi, c’est avoir découvert ce qu’est écrire un blog.

Tout d’abord, c’est un vrai plaisir d’écriture. Sur le sujet que l’on désire, avec si peu de contraintes. je choisis un sujet qui m’intéresse et hop ! j’écris à son propos. C’est d’une telle simplicité.

 

Ecrire un blog

 

Pour écrire certains articles, j’ai dû rencontrer, dans le réel, certaines personnes sur lesquelles je voulais écrire. Johanna Gallard de la Compagnie au fil du vent, Laurence Aubineau, ostéopathe vétérinaire, Élodie, co-fondatrice de Poulehouse… et bien d’autres. Pour moi qui ne suis pas d’un naturel extraverti, ces moments n’auraient jamais existé s’il n’y avait pas eu le projet d’écriture sur le blog. À chaque fois, j’ai vécu de belles rencontres.

Certes, me direz-vous. Mais pas besoin d’un blog pour écrire sur ce qui intéresse. Il suffit d’une feuille de papier, un crayon et le tour est joué !

C’est là que le merveilleux instrument qu’est Internet entre en jeu.

Écrire un blog, c’est partager ses écrits avec, potentiellement, le monde entier. Lorsque je mets en ligne un article, je sais qu’il va être lu. Peu m’importe au fond, par combien de personnes. L’important, c’est qu’il soit lu. Que des gens prennent le temps de s’y intéresser, de s’y plonger… Cette idée relève un peu du miracle, pour moi.

Bien sûr, je ne sais pas grand chose de ces gens qui vont venir visiter le blog et se pencher sur son contenu. Il existe des outils qui permettent de cerner certains aspects des visiteurs. Mais certainement pas leur personnalité, qui ils sont en réalité. Pas ce qu’ils aiment, ce qui les motive, ce qui leur donne envie de se lever le matin,  ce qui leur fait peur, ce qui les fait rêver… À l’autre bout d’internet, il existe des gens, TOI lecteur, que je ne connais pas et ne connaîtrai sans doute jamais. Et pourtant, nous nous sommes rencontrés parce que j’ai écrit et envoyé cet écrit comme une bouteille à la mer. Il y a là-dedans quelque chose de mystérieux et d’empli d’espérance. Un reste d’enfance sans doute.

 

Blog sur le sable

 

Parfois, quelqu’un parmi tous ces lecteurs de l’ombre entre dans la lumière en déposant un commentaire. Et ça, c’est un moment extraordinaire. Une preuve que mon écrit a touché une personne. Une vraie révélation donc ! Cela rend tangible le lien avec un lecteur, qui porte un nom – fût-il un pseudo – et prend la parole.

J’ai écrit, sur mon blog “Animal mon compagnon”, un article où je parlais d’un livre pour la jeunesse que je venais de lire et que j’avais particulièrement apprécié. Ce livre, Jefferson, a été écrit par l’auteur français contemporain que j’estime le plus actuellement, Jean-Claude Mourlevat. Je suis ses oeuvres depuis de nombreuses années et attends avec impatience chaque roman. Écrire un article sur son livre fut un plaisir. Mais le jour où j’ai découvert que l’auteur lui-même avait laissé un commentaire à mon article, le roi était mon cousin. Je pense que je n’ai pas touché terre pendant trois jours. Et aujourd’hui encore, je ne peux y songer sans un grand bonheur.

 

Blog

 

Alors je pense que je ne me suis pas enrichie d’argent avec mon blog. Ce que j’ai acquis est immatériel. Je me suis enrichie de rencontres, de plaisir d’écrire, du sentiment d’être lue et comprise, tous éléments de valeur.  Et maintenant que j’ai goûté à cette richesse, je ne saurais y renoncer pour rien au monde.

 

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •